Avec ses airs de bout du monde à quelques heures d’ici, la Corse est une valeur sûre pour se dépayser sans aller bien loin. Aussi variés que nombreux, les paysages se succèdent sans se ressembler sur ce petit bout de terre. Des plaines sauvages et arides laissent place en quelques minutes à des plages, là aussi, toutes différentes. Les campagnes préservées jouxtent des ports authentiques avec leur vie d’un autre temps. Les routes, souvent sinueuses, offrent des cartes postales avec vue sur la Méditerranée et mènent toutes à des petits villages typiques qu’il serait dommage de manquer. La Corse mérite le détour et occupe une place à part dans les souvenirs de voyage à tous ceux qui y ont mis un jour les pieds.

CORSE, DE CALVI AU CAP CORSEAprès quelques jours salvateurs lors d’un énième voyage sur l’Ile de beauté, j’avais envie de vous partager certains lieux et adresses repérés au cours de ces vacances en famille. La liste est loin d’être exhaustive tant la Corse regorge de coins à découvrir avec des adresses, pour la plupart, confidentielles. Tour d’horizon de Calvi au Golfe de Porto jusqu’à l’entrée du Cap Corse.

> À Calvi et alentours
À mes yeux, Calvi est un village bourré de charme et reste une destination simple, très agréable avec de nombreux atouts. En solo, entre amies ou en famille, le port est à échelle humaine, assez intime tout en étant plein de vie.

>> Ce qu’on a aimé là-bas
– Sa longue plage de sable blanc et une baignade kids friendly, son sentier en bois tout le long.
– Les ruelles de la Citadelle où il est doux de se perdre.
– Les criques alentours avec ses restaurants les pieds dans l’eau (nous ne les avons pas testés cette fois-ci mais le Matahari et le Pain de Sucre, tous deux à Lumio, juste à côté, restent des incontournables).
– Les bars sur la plage et notamment l’Octopussy avec un accueil chaleureux et une déco soignée pour boire une Pietra en fin de journée face à La Citadelle.
– Le camping La Pinède où nous étions, un point de départ idéal, avec un accès à pieds à la plage (5 mn) mais aussi au village (comptez 15 mn), des espaces extérieurs et des bassins parfaits.
– La route du Désert des Agriates, sublime !

CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE Processed with VSCO with a6 preset CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE

> Dans le golfe de Porto

Après trois jours à Calvi, nous avons rejoint Serriera en Corse du Sud. La route est longue, on nous avait prévenus, mais la route est belle ! Elle mérite de prendre le temps de s’arrêter et, parfois, chèvres et vaches s’en mêlent et forcent de toute façon le passage à ceux qui seraient trop pressés…

>> Ce qu’on a aimé là-bas

– Énorme coup de cœur pour la maison d’hôtes où nous avons séjourné, L’Aiglon. À quelques pas de la plage sauvage de Bussaglia, Livia et sa petite famille nous ont accueilli comme à la maison dans un lieu authentique. En arrivant, un immense lobby au parfum du maquis et à la décoration chargée d’histoire, avec son sol en terrazzo si singulier, donnent le ton. Les appartements rassemblent tout le confort pour de délicieuses vacances. Dehors, à l’abri des regards et en pleine nature, la piscine en béton est un plaisir rafraichissant à savourer à volonté !
– Sur la plage de Bussaglia, deux adresses se dressent face à la Méditerranée et sont aussi bonnes l’une que l’autre. Accueil ultra sympathique aux Galets et régalade au Mare Chiare avec une carte savoureuse et un service aux petits soins.
– Sur les bons conseils de Livia à L’Aiglon (demandez lui ses bonnes adresses, elle connaît le coin comme sa poche et aime le faire découvrir), nous sommes allés faire un tour à la rivière un peu plus haut. À 15/20 mn, après le joli et minuscule village d’Ota (je vous conseille un stop à l’épicerie du coin, généreuse et bien fournie, si vous avez oublié de prendre un en-cas), les Gorges de la Spelunca sont un spot idyllique pour les amateurs d’eau douce et de paysages sublimes.

CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE

> À l’entrée du Cap Corse

Afin de faciliter le retour en bateau au départ de Bastia, nous avons passé une nuit à l’entrée du Cap Corse. Depuis le temps que j’avais envie de découvrir cette partie de l’île, j’en ai eu un aperçu qui a conforté mon idée de revenir ici, bientôt.

>> Ce qu’on a aimé là-bas 

– La route à elle seule est spectaculaire : la D84 rejoint Bastia en 3 heures, à travers la montagne, la forêt d’Aïtone, au détour de villages préservés et de paysages dignes de contrées lointaines, à couper le souffle.
– J’avais réservé un hôtel pratique et sans trop prêter attention… Jolie surprise, l’Hôtel Torremare à Miomo est face à la mer (et à 7 mn du port de Bastia), deux petites criques adorables en contrebas et possède un resto délicieux. Une adresse rêvée pour une halte familiale avec un bébé !
– Nous avions peu de temps (et déjà plus de 3 heures de route dans les pattes) mais nous avons fait un saut à Erbalunga, petit village authentique aux airs d’ailleurs. Là encore, de jolies ruelles pleines de charme, de nombreuses terrasses où prendre un verre, des petits restos de poissons à la carte alléchante. Un bref moment comme un délicieux avant-goût du Cap Corse que j’espère bien découvrir un jour !

CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE CORSE, DE CALVI AU CAP CORSE

©











Loading...