Avec ses réalisations modernistes mêlant Art déco et Art nouveau, il a participé à forger l’âme parisienne de la seconde moitié du 20ème siècle. Lui, c’est Wiatscheslav Vassiliev, plus connu sous le pseudonyme de Slavik. Huit ans après la mort du designer iconique, les éditions Norma présentent Slavik. Les années Drugstore, beau livre retraçant le parcours de l’esthète créateur. Ici, photos d’archives et anecdotes s’entrecroisent pour donner à voir l’ampleur du talent de ce décorateur de renom.

Élève aux Arts-Déco, Slavik est d’abord reconnu pour ses peintures aux accents surréalistes avant de signer plusieurs décors de théâtre. Il s’établit ensuite en révolutionnant les vitrines des Galeries Lafayette, qu’il met en scène de façon tout à fait moderne et innovante en y créant un vrai discours narratif. En 1954, chargé du département d’esthétique industrielle chez Publicis, il conçoit les ambiances des drugstores parisiens, plus particulièrement celui des Champs-Elysées qui fera sa gloire. Là, dans la lignée du Bauhaus, Slavik imagine des objets et du mobilier dont la forme est au service de la fonction. Dès lors, c’est lui qui donne le ton en matière de design et de décoration dans la capitale française, et ce jusqu’au début des années 2000. On lui doit le décor de nombreux restaurants parisiens mythiques, à l’instar du Dôme, de la brasserie Lutetia ou encore du Jules Verne de la tour Eiffel. Une carrière vaste et plurielle mise à l’honneur dans cet ouvrage exhaustif.

_

Slavik, les années drugstore, Éditions Norma, 55€.

Le bar du Jules Verne, restaurant de la tour Eiffel

Slavik, les années drugstore, Éditions Norma, 55€.

The post Livre : « Slavik, Les années Drugstore » appeared first on MilK Decoration.

©