Fondé début 2020, Atelier Plateau basé à Copenhague est l’histoire d’un couple d’architectes animé par le désir de réintroduire dans leur processus créatif le travail de la main. « À une époque où notre vie et nos sens sont dominés par les domaines numériques, nos œuvres réintroduisent une tradition millénaire ancrée dans la perception physique de notre environnement habité » expliquent-ils. Leur démarche artistique s’inscrit dans un contexte spatial, leurs créations sont pensées pour investir un lieu au-delà d’une simple expérience frontale. En effet, le duo interroge à travers leurs œuvres notre rapport à l’espace et à la lumière, leurs bas-reliefs sont d’ailleurs pour eux une prolongation naturelle de leur parcours d’architectes « En tant que praticiens de l’espace, notre but est d’orchestrer l’équilibre entre les proportions de l’espace, la lumière qui en émane et l’intérieur » poursuivent-ils.

Les créations sont pensées pour investir un lieu au-delà d’une simple expérience frontale.

Leur atelier baigné d’une douce lumière est un laboratoire, un territoire de recherches et d’expérimentations. Sur les murs, leurs œuvres interagissent entre elles et leur servent de guide lorsqu’ils en créent de nouvelles. Ils appréhendent chaque œuvre à partir d’un mood-board, qu’ils nomment « atlas visuel d’atmosphères », cet atlas est composé de couleurs, de matériaux, de textures, d’images d’inspirations. Le travail de composition des formes se fait ensuite par un jeu d’interaction entre la lumière, l’ombre et la texture. « Tout au long de notre processus créatif nous nous efforçons d’équilibrer l’impression et l’expression d’une manière subtile. En fonction du mouvement de la lumière dans un certain espace, chaque œuvre prend une expression différente » constatent le duo pour qui il est important que leurs bas-reliefs interagissent avec le lieu qui les accueillent. Le choix des couleurs n’est donc pas anodin, ils sélectionnent des teintes subtiles pouvant se fondre dans l’environnement tout en créant des accents dynamiques. « En travaillant avec des plateaux monochromes de différentes profondeurs, nous visons à ajouter de l’atmosphère à un espace sans exiger pour autant une attention excessive » assurent-ils.

Cette subtilité et cette douceur font écho à une esthétique scandinave atemporelle qui prône les matériaux naturels et la simplicité. Le duo utilise pour ces bas-reliefs du bois, peint avec de la peinture ou du plâtre écologiques. Pour leur exposition Beyond the Surface qui avait au lieu en Septembre dernier à Copenhague à l’hôtel The Audo dans le cadre de “3 days of design”, ils ont utilisé du plâtre composé de pierre dolomitique et de cendres recyclées de la marque St. Leo’s. Appliqué sur des grands formats pour l’occasion, leur but était de donner à ces œuvres une profondeur singulière, tant par les couleurs choisies que par leur texture vibrante.

Les œuvres abstraites d’Anne et Mikkel invitent à la contemplation « Nous encourageons le spectateur à être présent dans le moment et à réfléchir. Nous pensons que c’est un geste important dans la société actuelle » concluent-ils. En fonction du mouvement de la lumière dans l’espace, chaque œuvre prend une expression différente. On peut y percevoir toutes sortes de références, des collages cubistes à l’architecture Bauhaus, ou simplement se laisser happer par la sérénité qui émane de cette parfaite alliance de formes, de texture et de couleur.

Atelier Plateau

Les Danois Anne Ejlsmark Berthelsen et Mikkel Johnsen d’Atelier Plateau créent à quatre mains des bas-reliefs graphiques et sensoriels.

The post Les hauts reliefs d’Atelier Plateau appeared first on MilK Decoration.

©