Spécialisée dans la curation d’objets rares, la galerie Graziella Semerciyan ne fait pas exception à la règle en proposant actuellement une sélection de vanneries japonaises. Ces objets anonymes réalisés en bambou sont traditionnellement l’œuvre d’une seule personne. D’abord façonnée pour créer des objets purement utilitaires, cette matière première a par la suite été utilisée pour réaliser des arrangements floraux. Des pièces qui peuvent être considérées comme des œuvres d’art et exposées comme telles. Longuement travaillé, dès sa sélection en passant par son séchage et jusqu’au laquage, le bambou est manipulé pour traverser les années selon un savoir-faire qui se transmet en héritage. Le panier hanakago, au tressage irrégulier, s’est popularisé au moment où la cérémonie du thé s’est développée au début du XVIIe siècle.

_

www.graziellasemerciyan.com

 

©











Loading...