Trina Turk et son mari Jonathan Skow aiment le challenge. Le couple, à l’origine passionné de la culture rockabilly des années 1980, passait son temps à écumer les marchés aux puces de Los Angeles à la recherche de trouvailles hors du commun. Habitués à fouiller, dénicher, puis négocier, une petite bataille immobilière ne leur faisait pas peur. Surtout que le butin était de taille : un bungalow moderniste signé de l’architecte John Lautner, le même qui a dessiné la mythique résidence Sheats-Goldstein. Complètement oublié et quasi méconnaissable, noyé sous des années de vie domestique, le bungalow attire tout de même l’attention de la jet-set californienne (Flea, le bassiste des Red Hot Chili Peppers, aurait même fait une offre), mais c’est finalement Trina et Jonathan qui acquièrent le bien.

TrinaTurkLautner-060

TrinaTurkLautner-001

TrinaTurkLautner-052 boost

TrinaTurkLautner-053

“La Californie a toujours été un endroit très progressiste”, explique Trina quand on lui demande ce qui, selon elle, fait la spécificité de l’architecte. “John Lautner incarne l’esprit anticonformiste de la Californie. Il a construit beaucoup de bâtiments sur la côte Ouest, je pense que c’est surtout parce que les gens sont ouverts d’esprit, ici, et qu’il est tombé sur des clients qui le laissaient faire ce qu’il voulait. C’était un visionnaire.” Construite en 1947, la maison avait accueilli trois générations de la même famille, chaque occupant ajoutant sa touche personnelle et recouvrant peu à peu les lignes originales de la construction. Soixante ans de dégâts des eaux, de fondations prêtes à céder et un mur porteur branlant menaçait de faire tomber la bâtisse dans le canyon qu’elle surplombe. Tout ça n’a pas empêché le couple de tomber amoureux dès la première visite de “The Lost Lautner”, comme la décrivait l’agent immobilier, découverte durant la célèbre golden hour de Los Angeles.

TrinaTurkLautner-086

La rénovation a pris deux ans. Le couple a engagé l’architecte et décoratrice californienne Barbara Bestor, figure connue à Los Angeles qui a signé la boutique Nasty Gal et le coffee shop Intelligentsia, afin de restaurer ce qui était avant tout un petit bungalow abandonné, perché sur une colline avec vue sur la vallée. Barbara est profondément attachée à la conservation des vieux bâtiments : “Une de ses règles, quand elle travaille sur une restauration, c’est qu’elle veut qu’il y ait une démarcation claire entre ce qui est neuf et ce qui est ancien”, raconte Trina. Barbara a imaginé un mur porteur en béton recouvert de bois et a créé un jardin sur la terrasse à l’arrière de la maison. La plomberie a été entièrement refaite, la maison a été dotée d’air conditionné et de panneaux solaires. Une fois leur demeure reconditionnée, le couple a enfin pu y disposer toutes ses trouvailles vintage amassées depuis des années dans un entrepôt : une table basse Richard Neutra, des tapis rapportés de Tanger, une table de salle à manger chinée à Paris vingt-cinq ans auparavant. Le tout donne un joyeux mélange bohème et cosy. “Cet endroit incarne véritablement l’esprit californien”, estiment ses heureux propriétaires.

TrinaTurkLautner-061

TrinaTurkLautner-078

TrinaTurkLautner-034

TrinaTurkBedroom-130

_
Texte : Jeremy Callaghan – Adaptation : Elise Parr – Photos : Gaëlle Le Boulicaut

©






 

SUBSCRIBE:  DIY & Craft feed | Home & Garden feed Fashion & Style feed

 

Related Post: