“Alma”, c’est l’âme. Celle de Chico et Linde Bialas, déjà. Les amis à qui Stéphanie et Julien Cohen ont acheté la bâtisse il y a une dizaine d’années. “Avec Julien, nous allons dans cette maison depuis que nous sommes ensemble, confie Stéphanie. Nous l’avons d’abord louée pendant longtemps, avant de l’acheter lorsque nos amis ont décidé de la vendre. Il y a beaucoup de leur esprit dans cette demeure et je tiens à leur rendre. C’est pour cela que, dès le premier jour, nous l’avons adoré, parce qu’ils l’ont faite avec beaucoup d’amour.” Lui est photographe, elle, peintre. Les tableaux que l’on peut voir aux murs sont de sa création. L’âme de Julien et Stéphanie, ensuite, qui ont apporté un certain nombre de transformations après avoir pris possession des lieux. Le couple a ajouté des chambres, prolongé la piscine, et même créé sous le bassin un dortoir pour leurs ados. La cuisine, point d’orgue de la maison, a suscité toutes les attentions. “Quelle que que soit la maison, c’est toujours la pièce où nous nous regroupons.” Ils ont donc agrandi l’espace pour l’adapter à leur façon de le vivre, en s’attachant à conserver son charme originel. Meubles en plus, plan de travail prolongé, étagères supplémentaires où s’expose une collection éclectique de vaisselle : des pièces trouvées chez Los Enamorados, chez Jars et, bien sûr, d’autres piochées chez Démodé, la ravissante marque de déco et d’objets du quotidien que Stéphanie a cocréée l’an dernier avec Marie-France Cohen et leur amie Elysa Masliah. Leur nouvelle gamme, autour du lin épais italien est d’ailleurs à tomber.

JULES_STEPHANIE_COHEN_0011

JULES_STEPHANIE_COHEN_0032

JULES_STEPHANIE_COHEN_0003

JULES_STEPHANIE_COHEN_0066

JULES_STEPHANIE_COHEN_0043

 

À l’extérieur, ils ont imaginé les coins chill out et ajouté un grand nombre de plantes, des oliviers, mais aussi beaucoup de cactus. Et comme la famille aime cuisiner, un potager a été créé. Il y pousse le parfait nécessaire à un déjeuner estival idéal : tomates, courgettes, radis, aubergines, petits pimientos de padrón, et beaucoup de fèves.

À l’intérieur, ils ont conservé un peu de l’esprit de Chico et Linde qui leur plaît tant, tout en apportant leur propre touche. La signature de Stéphanie et Julien Cohen ? Un éclectisme bienheureux, harmonieux. “Les meubles, c’est beaucoup de choses trouvées sur l’île, ou de la débrouille, explique cette dernière. On a récupéré un vélo, de vieilles chaises de l’île, des fourches… Nous allons souvent chiner chez Ibiza Troc, où on trouve plein de choses, des dames-jeannes aux outils anciens. J’ai aussi acheté beaucoup de tissus à mon ami Dario, un Italien qui chine depuis quarante ans en Inde de sublimes textiles, souvent des pièces uniques. Et puis, Julien et moi rapportons beaucoup de choses de nos voyages…” Des tissus du Mexique, des petits balais, des mates, des paniers ou encore des chapeaux de Madagascar, des tapis de l’Atlas, des pièces de l’époque où Stéphanie travaillait chez Merci, des créations conçues sur l’île d’Ibiza à partir de matières premières trouvées chez un vieux hippie du coin qui vit dans un bus à côté de Santa Eulalia… Autant de choses, venues de différents lieux, souvenirs d’autres époques, qui composent un intérieur singulier riche des âmes qui passent dans cette demeure, y restent, plus ou moins longtemps, mais n’en repartent jamais vraiment.

JULES_STEPHANIE_COHEN_0019

JULES_STEPHANIE_COHEN_0013

JULES_STEPHANIE_COHEN_0051

JULES_STEPHANIE_COHEN_0014

JULES_STEPHANIE_COHEN_0028

_
Texte : Laurine Abrieu – Photos : Karel Balas

JULES_STEPHANIE_COHEN_0001

©






 

SUBSCRIBE:  DIY & Craft feed | Home & Garden feed Fashion & Style feed

 

Related Post: