Nos idées pour un intérieur plus responsable



La tendance Slow life nous incite à revoir nos modes de consommation, que cela soit dans le domaine de la décoration en épurant au maximum nos intérieurs ; ou simplement via des petits gestes quotidiens qui, mis bout à bout, font du bien à notre chère planète.

Ces gestes justement, peuvent parfois être effrayants, tant notre société nous pousse à consommer. Mais vous verrez dans cet article qu’il existe des solutions qui demandent peu d’investissement et qui sont faciles à mettre en place.

Dans la cuisine

Utiliser des accessoires en bois

Exit les éponges jetables qui polluent et ne durent pas. On se tourne plutôt vers des brosses à vaisselle en bois, beaucoup plus durables grâce à leurs têtes interchangeables.

Limiter les produits ménagers chimiques

Il s’agit d’un cap psychologique à passer, mais croyez-le ou non : nous n’avons pas besoin de produits chimiques pour nettoyer notre intérieur. Au contraire ! Le vinaigre blanc ou le savon noir sont de très bons détergents naturels. Les essayer, c’est les adopter !
Pour en savoir plus, consultez notre article dédié : Nos conseils pour nettoyer sa maison au naturel.

Éliminer le jetable et le remplacer par du durable

Sur toute une année, combien de déchets produisons-nous dans nos cuisines en terme d’essuie-tout, de film transparent, de papier cuisson etc ?

À la maison, nous n’utilisons plus d’essuie-tout depuis plus d’un an. Nous l’avons remplacé par des serviettes de tables en tissu pour les repas et c’est très bien comme ça !

Pour le film transparent, nous privilégions la conservation des aliments dans des boites (en plastique, mais que nous remplaçons peu à peu par du verre) ; mais j’ai récemment entendu parler de la marque Bee Wrap et je me laisserai bien tenter !
Enfin pour le papier cuisson, nous avons investit dans des tapis de cuisson anti-adhérent en silicone : hop, moins de déchet quand je cuisine !

Utiliser des sachets en coton pour les courses

Depuis quelques mois, je m’efforce de garder et de rapporter les sachets en papier donnés par mon primeur. Au lieu de les jeter, je les plie proprement et les range dans mon sac de courses que j’emmène avec moi au marché. Malheureusement, ils finissent par se déchirer donc je pense investir dans ces petits sachets en coton – ou missionner ma grand mère dans une mission couture !

Dans la salle de bain

Les mouchoirs en tissu

Une des habitudes que j’ai beaucoup de mal à changer. Je suis, malgré moi, une grande consommatrice de mouchoirs. Tous les jours, toute l’année, tout le temps. Je n’imagine même pas les déchets que je produis en utilisant des mouchoirs en papier ; et les économies que je pourrai réaliser en passant aux mouchoirs en tissu. Mais j’y viendrai, c’est sûr !

Les cotons réutilisables

Cela fait plusieurs mois que je pense à investir dans des cotons réutilisables car encore une fois, j’en consomme énormément. Étrangement, cela me semble plus facile à mettre en place que les mouchoirs, allez savoir pourquoi !

Chez les kids

Acheter en seconde main

Vêtements, jouets… Cela demande certes un peu plus de temps, mais on peut trouver de sacrées pépites notamment grâce à des sites comme Vinted. Le tout, c’est de se lancer !

Les couches lavables

C’est clairement le pas que je ne suis pas prête de sauter. Pas le courage, pas l’envie… Mais j’admire les couples qui se lancent là-dedans. Quelle motivation ! On trouve des couches lavables en magasin bio et c’est vrai qu’avec toutes les polémiques sur les composants qu’on trouve dans ces produits, c’est très tentant…

Quelques idées en vrac

  • Acheter certains aliments en vrac et les conserver dans des pots en verre ;
  • Toujours emporter un sac en coton plutôt que d’acheter des sacs en plastique au supermarché ;
  • Penser à bien trier ses déchets ;
  • Établir des menus hebdomadaires pour les repas, afin d’éviter le gaspillage alimentaire ;
  • Adopter une gourde ou un Thermos pour les déplacements et les perles en céramique (en magasin bio) à la maison ;
  • Passer aux pailles réutilisables ;

Et vous, quels sont vos petits gestes pour un intérieur plus responsable ?

©