Chalet monacale

Lorsqu’un couple de créatifs s’empare d’un ancien presbytère pour en faire une maison de famille, cela donne un espace épuré, sobre et chaleureux, où les éléments d’époque côtoient un design minimaliste.

Difficile d’imaginer qu’en lieu et place de la demeure de Fabio, styliste de mode, et de sa compagne se dressait une ruine rongée par les champignons, aux murs effrités et au toit délabré… Pourtant, cela n’a pas empêché le couple de tomber sous le charme de son incroyable potentiel. Niché dans le Trentin-Haut-Adige, en Italie, cet ancien presbytère du xvie siècle, situé à quelques pas de l’église dont il dépendait, s’est vu adjoindre une étable et un fenil au xviiie siècle. Face à l’ampleur des travaux, le couple a décidé de laisser carte blanche au studio d’architectes EM2 avec pour objectif de créer une maison de vacances familiale. Leur seule requête était de conserver la structure d’origine lorsque cela était possible. “À défaut, l’idée était de faire la part belle à des éléments de design moderne”, explique Fabio. “L’un des plus beaux éléments de la maison est sans doute l’ancien escalier de pierre qui relie les deux niveaux du presbytère. Il s’intègre désormais parfaitement à l’espace, à tel point qu’il est devenu un élément de décoration à part entière.”

 

C’est donc dès l’entrée que se côtoient éléments anciens et touches de modernité, à commencer par un mur rustique recouvert de pierres de carrière brutes, et qui s’étend jusqu’à la cuisine aux lignes épurées. À l’étage, on retrouve un salon accueillant réchauffé par un sol et des murs en bois clair, avec une vue imprenable sur les pentes enneigées. Les architectes ont fait le choix de mettre en valeur le moindre espace de la maison, à l’instar d’un couloir au plafond voûté qui abrite un coin lecture dans une petite alcôve. Une démarche que l’on retrouve également dans la partie loft, que la fille du couple et sa famille investissent lorsqu’ils viennent leur rendre visite. Entièrement ouvert, l’espace dévoile une large pièce à vivre qui permet d’être entièrement indépendant, et où seule la salle de bains est dissimulée dans un bloc central.

L’autre pièce maîtresse de l’édifice est sans conteste la grange, que le couple a réservé à leur fils aîné. Les architectes sont parvenus à préserver la façade et ont utilisé du bois provenant de forêts locales pour redonner vie à l’intérieur, en conservant l’esprit minimaliste si cher à Fabio et à son épouse. “J’aime l’idée que notre maison soit constituée de deux bâtiments indépendants qui sont connectés et peuvent communiquer. Cela reflète à merveille l’image et l’idée que nous nous faisons de notre famille”, explique le propriétaire. Une maison familiale idéale, donc, même si les grands enfants du couple ne sont pas encore tout à fait prêts à savourer la quiétude et le silence du lieu, au grand dam de leurs parents… Gageons qu’ils ne tarderont pas à changer d’avis.

_
Style et production : Martina Hunglinger – Texte : Margault Antonini – Photos : Mads Mogensen

©






Loading...